Voici quelques infos utiles...


PuceLe Symbole Amazigh
PuceAJKF
Puce1ere soiree "Bienvenue chez les Bylka"
PuceNouvelle Revue sur Matoub Lounes
PuceFolle soiree Kabyle au Zenith
PuceRue Matoub Lounes a Nancy

Nouvelle Revue sur Matoub Lounes

Revue Intermed Matoub

Voila la nouvelle revue consacré au Grand Matoub Lounes :
10 ans après son lâche assassinat.

Dedans:
Dans son dernier numéro, la revue Altermed La Méditerranée autrement consacre un grand dossier au chanteur kabyle assassiné le 25 juin 1998. Plusieurs dizaines de pages présentent l'artiste, ses influences intellectuelles, sa vision politique, le tout accompagné de photos rares ou inédites et de textes. Derrière ce travail : Yalla Seddiki, auteur d'une traduction en français des textes de Matoub Lounès.

Dix ans après son assassinat, Matoub Lounès est plus que jamais au centre de l'actualité artistique, sociale et politique de la Kabylie. Le deuxième numéro de la revue Altermed La Méditerranée autrement est largement consacré au chanteur. L'intérêt de ce travail, c'est de ne pas tomber dans les pièges de l'hommage purement formel mais d'ouvrir des pistes de réflexion sur l'existence de l'artiste. Yalla Seddiki, le principal auteur du dossier, connaît son sujet : en 2003 il a signé Mon nom est combat (éditions La Découverte), une traduction enfrançais des chansons de Matoub, il a aussi connu l'artiste de son vivant.
Plusieurs facettes sont ici abordées : les influences intellectuelles du chanteur, parmi lesquelles les poètes et les écrivains kabyles côtoient les auteurs français. L'un des articles du dossier est d'ailleurs une mise en parallèle de Lounès Matoub et d'Arthur Rimbaud. Le premier a en effet adapté en kabyle un poème du second : Le Dormeur du val.

Matoub méprisé par les « élites » kabyles
Et pourtant, aussi riches que soient ses sources d'inspirations, Matoub Lounès a été méprisé de son vivant par les « élites » kabyles, qui lui reprochent alors de ne pas avoir suffisamment étudié pour être admis parmi elles. De même qu'on a suspecté le chanteur d'être un agent au service du pouvoir algérien dans la seonde partie des années 80. En 1994, alors qu'il a été enlevé pendant deux semaines par un groupe islamiste et relâché après une mobilisation populaire, Matoub est accusé de complicité avec ses ravisseurs, par deux chanteurs kabyles. Le dossier s'étale sur plusieurs dizaines de pages de traductions, d'articles et d'entretien avec la soeur et la seconde épouse du chanteur.

Au sommaire du dossier :
Les braises, par Lounès Matoub
Sous les cendres de Lounès Matoub, le feu de Tamazight, par Yalla Seddiki
L'incroyable sincérité d'un poète, par Youcef Zirem
Entretien de Yalla Seddiki avec Nadia Matoub
Lounès Matoub et Arthur Rimbaud, par Emmanuelle Favier
Entretien de Yalla Seddiki avec Malika Matoub
Choix de poèmes de Matoub Lounès, traduits par Yalla Seddiki

La revue Altermed La Méditerranée autrement est une publication des éditions Non Lieu, elle coûte 15 euros.

Pour le comander